L’anima et l’animus…sont des « puissances » inconscientes, leur pouvoir croit proportionnellement à leur degré d’inconscience

C.G. Jung