Le Cercle Psy n°14

Faux-self : bas les masques

Reine-Marie Halbout a collaboré avec Marc Olano pour la rédaction de l’article Faux self : bas les masques !

Au temps du théâtre grec, les acteurs avaient pour habitude de porter des masques (les per sona) permettant aux spectateurs de reconnaître le rôle qu’ils jouaient, mais aussi de faire résonner leurs voix, afin d’être audibles pour tous. Ces persona, du latin per-sonare, « parler à travers », le psychanalyste suisse Carl Gustav Jung en a fait un concept analytique. Selon Jung, la persona, c’est « ce qu’en réalité nous ne sommes pas, mais ce que nous-même et les autres pensent être. » C’est en quelque sorte notre face sociale qui se construit au fur et à mesure de notre enfance. L’enfant apprend à s’adapter aux conventions sociales à travers des codes de communication et de conduite, comme les formules de politesse ou la retenue en public par exemple. Mais son identité se construit aussi en fonction de la liberté que son milieu et notamment ses parents lui laissent pour exprimer ses besoins et désirs.