Les conférences Tavistock

Sur les fondements de la psychologie analytique C.G. Jung

En 1935, Jung est invité à la fameuse Tavistock Clinic, l’Institut de psychologie médicale de Londres, pour y donner une série de conférences et présenter son approche de l’inconscient et sa méthode de psychothérapie. Dans les cinq conférences présentées ici, il aborde et explique ses différents concepts et sa manière de travailler, en les illustrant de nombreux exemples cliniques. Chaque conférence est suivie d’une discussion avec les participants, dont certains sont devenus célèbres, comme Bion ou Balint. Jung commence par présenter les fonctions et les constituants de la conscience en relation avec les différents types de personnalité. Puis il explique ce que sont les processus inconscients et quels sont les moyens d’y accéder. Ce faisant il définit l’inconscient personnel et l’inconscient collectif formé des archétypes qui appartiennent à toute l’humanité et reflètent l’histoire du cerveau humain. Chacune des conférences est consacrée aux trois méthodes d’approche de l’inconscient : les tests d’associations de mots, l’analyse des rêves et enfin l’imagination active. Un long chapitre est consacré aux rêves. Contrairement à la technique freudienne de libre association, c’est le processus d’amplification qui est utilisé afin de découvrir le contexte du contenu du rêve. Un cas clinique présentant divers thèmes archétypiques est longuement analysé. La dernière conférence est consacrée aux problèmes liés au transfert, autant celui des patients que celui des thérapeutes, et les motifs de transferts sont illustrés par des cas.
Traduction française de Cyrille Bonamy et Viviane Thibaudier
Albin Michel, 2011