L’histoire personnelle du malade est « le secret qui l’a brisé ». En même temps cette histoire renferme la clé du traitement.