Nise da Silveira

Images de l’inconscient Traduit par Catherine de Lorgeril et Denise Faure

Images de l’inconscient est un ouvrage issu d’une longue expérience clinique en hôpital psychiatrique.

Par l’observation attentive portée à la libre expression dans les différents ateliers d’un département de « thérapie occupationnelle », l’auteur en est arrivée de façon tout à fait empirique à confirmer un concept encore peu reconnu, à savoir que le monde intérieur des psychotiques renferme des richesses insoupçonnées et qu’il les conserve même après de longues années de maladie.
Le dessin, la peinture, la sculpture étaient les activités qui rendaient moins difficile l’accès aux contenus de l’inconscient, permettant de rendre visible, pour ainsi dire, le déroulement du principe psychotique.
Le principal outil de travail utilisé a été la psychologie jungienne qui, selon l’auteur, ouvre les portes sur des méandres lointains, à travers les couches les plus profondes de la psyché. La première partie de cet ouvrage s’intéresse à la question des formes abstraites et des formes géométriques, à celles des perturbations au niveau du vécu de l’espace quotidien, de sa perte et des efforts déployés pour se le réapproprier, à la dissociation et à la tendance à ordonner, à l’importance de « l’affect catalyseur » pour permettre à la psyché de se restructurer.
Le rapport entre le monde interne et le monde externe est également étudié, avec ses implications sociales et psychiques.
Dans une seconde partie, au long de cinq chapitres, l’auteur a cherché à saisir le fil mythique qui peut donner son sens au processus psychotique dans quelques cas cliniques. Il en est ainsi des titres : le thème mythique du dragon-baleine, Dionysos, Daphné, l’union des opposés, le dieu soleil.